Le dernier lapon – Olivier Truc

11 janvier. Le soleil va enfin refaire surface à Kautokeino, en Norvège. Et même si le froid reste toujours très intense, les habitants attendent non sans une certaine impatience l’arrivée de la lumière du jour.
C’est donc dans ce climat, en plein territoire lapon, entre la Russie, la Finlande, la Suède et la Norvège, que deux crimes sont commis le même jour et touchant tous deux le peuple Sami. Le premier est le meurtre d’un éleveur de rennes. Le second est le vol d’un tambour apparemment traditionnel leur appartenant.
La police des rennes, alors habituellement chargée des conflits entre les éleveurs, se retrouve à mener cette enquête de plein front et ce sont les inspecteurs Klemet et Nina qui vont s’affairer à retrouver le ou les auteurs de ces crimes. Mais la tâche ne sera pas aisée. L’enquête est semée d’embuches et d’opposants entravant la route de nos deux protagonistes.

Après avoir entendu des louanges à propos de ce livre, j’avoue avoir été très intriguée par ce roman. Bien que l’histoire soit plutôt longue à se mettre en place, j’ai fini par le dévorer, l’adorer et le recommander à mon tour.
Outre son statut de polar, Olivier Truc nous offre un joli portrait de la culture Sami, de la vie en Laponie. Le mode de vie des habitants, leur relative sédentarisation, leurs traditions, la langue Sami sont les nombreux thèmes abordés par l’auteur, nous permettant ainsi de bien s’immerger dans ce paysage. Il nous propose également une analyse très intéressante sur les clivages existants entre la Suède et la Norvège. On peut donc dire qu’il s’agit là d’un livre où l’on apprend sans cesse sur cette société, sur les modes de vie du pays, sur les coutumes, etc. Par ailleurs, l’auteur, connaissant bien cette région, nous offre des descriptions à vous faire baver sur ces grands panoramas que l’on imagine maculés de blanc.
L’histoire et l’enquête policière qui y est menée sont par ailleurs très intéressantes. Le suspense est au rendez-vous et Olivier Truc ne ménage pas son lecteur qui est sans cesse confronté aux rebondissements que subissent nos deux personnages centraux. D’ailleurs ces deux-là deviennent au fil des pages de plus en plus attachants et de plus en plus intéressants. On découvre ainsi progressivement leur passé respectif et une vision nouvelle de la Laponie se dévoile.
Vous l’aurez compris, je suis donc sous le charme de ce roman, premier en nombre écrit par cet auteur… Et je suis désormais certaine que le prochain Olivier Truc rejoindra rapidement mes étagères.

 

Editions Métailié, 453 pages, 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s