Polina – Bastien Vivès

https://i1.wp.com/www.livraddict.com/covers/41/41259/couv20486397.png

Cette bande dessinée me faisait de l’oeil depuis un petit moment et là, ho joie, elle était disponible (ou presque, j’ai dû la commandée)… Encore une fois, c’est une lecture très agréable, que j’ai beaucoup apprécié.

 

Polina Oulinov est une jeune russe. Elle débute la danse classique très tôt et souhaite faire de la danse son métier. A six ans, elle passe donc une audition avec Monsieur Bojinsky, un professeur de danse très exigent et très stricte, dans uen école prestigieuse. Ayant remarqué son don pour la danse, il la prend sous son aile et il décide de donner à la jeune fille une place de solliste dans une interprétation qu’il a créé. Polina se retrouve alors coupée de ses amis. Mais quelques années plus tard, elle décidera de suivre des cours au Théâtre tout en continueant à suivre des cours particulier avec le professeur Bojinsky. Et puis, en grandissant, Polina aura envie de prendre le large.Elle part donc avec des amis et son petit ami dans un troupe indépendante menée par un metteur en scène réputé. Après une blessure assez importante à la cheville et après avoir rompu avec son petit ami, Polina, perdue, part à Berlin… Ici, elle connaitra une nouvelle vie et arrivera enfin à arriver à son but ultime…

Cette bande dessinée m’a happée… J’ai aimé me plonger dans cet univers. J’ai englouti les 200 et quelques pages très vite… J’ai d’ailleurs eu parfois du mal à lâcher cette BD… Bref, j’ai passé un agréable moment avec cette lecture, mais elle ne sera pas, pour autant, un coup de coeur. Je crois que ce monde est peut-être tout simplement un peu trop éloigné du mien. Et puis, la danse n’est pas vraiment un milieux qui m’attire non plus…
Malgré tout, l’histoire en elle-même m’a beaucoup intéressée. En effet, le lecteur a l’occasion de suivre l’évolution de Polina et ce, dès son plus jeune âge. On peut ainsi voir une certaine évolution dans le comportement de la danseuse: une certaine affirmation, une certaine détermination, elle se cherche,… On voit à quel point la danse tient un place importante dans la vie de la jeune fille, à quel point elle travaille dur pour y arriver…
Les dessins, quant à eux, sont assez minimalistes. Tous sont entièrement noirs, gris et blancs, sans beaucoup de détails, de finesse. Ceci aurait pu me déplaire, mais cette BD et notamment les dessins dans lesquels Polina danse sont fabuleux. J’ai trouvé une réelle grace, beaucoup de sensualité, j’ai eu l’impression d’assister à un balet…

 

En bref
Cette bande dessinée montre à la perfection le portrait d’une jeune danseuse. Le dessin reste le point fort de ce récit…

 

https://i2.wp.com/idata.over-blog.com/1/83/30/54/BD-3/polina-05.jpg

Chez Mango

 

KSTR, 2006 pages, 2012

Publicités