Et puis, Paulette… – Barbara Constantine

https://i2.wp.com/www.livraddict.com/covers/65/65754/couv75387224.jpg

Ferdinand vit seul dans sa grande ferme depuis que sa femme Henriette est décédée et que ses deux fils ont quitté la maison familiale.
En revenant du bourg, il croise un chien errant sur la route qui appartient à sa voisine Marceline. En lui ramenant son animal de compagnie, Ferdinand constate la vie particulièrement difficile et rudimentaire que mène la vieille femme. En effet, le confort est plus que sommaire et l’eau s’infiltre par le toit de sa maison. Alors que la tempête s’annonce, Ferdinand décide de proposer à Marceline de venir vivre dans sa ferme, le temps qu’elle puisse payer les réparations. Bien que gênée, Marceline accepte.
Petit à petit, Ferdinand et Marceline se rendent compte que beaucoup de gens autour d’eux sont dans le besoin, souffrent de la solitude. Ils proposent alors à Guy, puis aux deux petits jeunes, puis aux sœurs Lumière de venir habiter avec eux… Ainsi se crée solidarvioc…

 

Se plonger dans la lecture de ce roman, c’est comme se glisser sous une couette chaude, c’est comme entrer dans un endroit dans lequel on se sent bien, en sécurité. C’est un livre doux, qui réchauffe le cœur, qui donne envie de voir la vie différemment, qui nous fait croire et espérer qu’il peut exister encore aujourd’hui un soupçon de solidarité. L’auteure nous délivre une jolie leçon de moral, d’optimisme… On peut dire qu’il s’agit d’une belle découverte d’auteure, mais aussi d’un petit coup de cœur…
Plusieurs fois croisé sur différents blogs, Et puis, Paulette… était un livre qui me tentait énormément… Alors lorsque j’ai vu que Barbara Constantine était présent à la fête du livre de Saint Etienne, j’ai craqué, pour ce livre et puis pour Tom, petit Tom, tout petit Homme, Tom
L’histoire de Ferdinand, de Marceline et les autres m’a terriblement touchée… Avec simplicité, fraîcheur et optimisme l’auteure nous propose une jolie vision sur les relations intergénérationnelles. Et puis, Paulette… m’a fait sourire, m’a ému aux larmes, m’a donner une belle leçon de vie. Je me suis attachée aux personnages, à leur petit caractère et à leurs différences. Chaque personnage apporte un petit plus à l’histoire, une nouvelle aide de quelque sorte qu’elle soit. Tout semble très réel, très proche de la réalité, ce qui accentue énormément la beauté de ce roman. C’est un peu utopique, parfois candide, mais on peut s’empêcher de penser que ce livre est beau, simplement. Et puis, j’ai apprécié l’écriture de l’auteure : simple, fluide, délicate…

En bref
Et puis, Paulette… est une très belle lecture tant pour l’histoire merveilleuse qui nous est racontée que pour l’écriture tout en douceur de Barbara Constantine. A savourer…

« Hortense est très excitée, elle veut apprendre à surfer sur le oueb ! Cliquer sur le dos d’une souris ! Se mettre de profil sur fesse bouc ! »

 

Calmann-Levy, 306 pages, 2012

Publicités